Recherche pharmacologique : une puce pour remplacer l’animal

Recherche pharmacologique : une puce pour remplacer l’animal

04.02.2015
  • Recherche pharmacologique : une puce pour remplacer l’animal-1

Une équipe de chercheurs allemands vient de mettre au point un dispositif qui permettrait d’éviter les expérimentations animales en pharmacologie et en cosmétologie. Il s’agit d’une puce pas plus grande qu’une pièce d’un euro et capable de reproduire l’être humain à l’échelle de 1/100 000. « La plupart des médicaments agissent de manière systémique, c’est-à-dire sur l’ensemble de l’organisme. Or, ce n’est souvent qu’au cours du métabolisme que des substances toxiques surviennent et...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
photo pour le sous papier

À la Une Ces conditionnements qui emballent le patient Abonné

De la simple boîte en carton au dispositif injectable connecté, en passant par le blister intelligent et les étiquettes flashables, le conditionnement des médicaments connaît des évolutions spectaculaires. L’édition 2019 du salon « Pharmapack », rendez-vous incontournable des professionnels de ce secteur très spécialisé, vient de se tenir à Paris, avec 400 exposants venus de 71 pays et plus de 5... Commenter

Partenaires