Les pharmaciens plébiscités pour la vente d’objets connectés, mais non pour leur lecture

Les pharmaciens plébiscités pour la vente d’objets connectés, mais non pour leur lecture

29.01.2015
  • Les pharmaciens plébiscités pour la vente d’objets connectés, mais non pour leur lecture-1

Les applications des objets connectés dans le domaine de la santé sont bien perçues par les patients. C’est la conclusion d’un sondage réalisé début janvier auprès de 1 001 personnes par l’IFOP pour PHR. Le groupement s’est lancé en décembre dernier dans la commercialisation de produits connectés (balance, oxymètre, autotensiomètre, thermomètres, brosses à dents…) en coopération avec la société Lick.

Les résultats du sondage font apparaître que si seulement 13 % des personnes...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires