Saisie de drogues et de médicaments au Mali

Saisie de drogues et de médicaments au Mali

28.01.2015
  • Saisie de drogues et de médicaments au Mali-1

Des médicaments mélangés à des stupéfiants, pour une valeur de 100 millions de Francs CFA (environ 150 000 euros), viennent d’être saisis par les services des douanes, de la police et de la gendarmerie du Mali, dans la ville de N’Gomi.

Les produits, destinés au marché de la drogue, ont été tout simplement détruits.
Cette prise contenait, pêle-mêle, 1,640 kg et 106 boulettes de cocaïne, 19 plaquettes de Diazépam, 906,7 kg d’herbe de cannabis, 6 boîtes...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.