Un mois après sa mise en place - L’honoraire déjà chahuté

Un mois après sa mise en placeL’honoraire déjà chahuté

26.01.2015

Il y a presque un mois, les honoraires de dispensation sont devenus une réalité au comptoir. Si quelques ajustements semblent encore nécessaires, en particulier avec certains organismes complémentaires, il n’y a pas eu le grand « bug » redouté. Toutefois, une question fait encore débat : faut-il facturer l’honoraire aux patients quand il n’y a pas de prescription ?

  • Les pharmaciens rencontrent encore aujourd'hui de nombreux soucis avec le fichier prix du CEPS

FAUT-IL faire payer l’honoraire aux patients lorsque la dispensation d’un médicament se fait sans ordonnance ? La question suscite de nombreuses discussions au sein de la profession. Et la tension monte même entre certains groupements (voir notre article ci-dessous). Il est vrai que l’avenant à la convention pharmaceutique instaurant la nouvelle rémunération mixte est sujet à interprétation. Son article 1er stipule ainsi que « les honoraires de dispensation (…) sont facturés par le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires