Prise en charge des malades atteints d’hépatite C - Promesses et limites d’un réseau de soins

Prise en charge des malades atteints d’hépatite CPromesses et limites d’un réseau de soins

12.01.2015

De par sa gravité, le nombre de personnes infectées et le coût global de sa prise en charge, l’hépatite C constitue en France une priorité de santé publique. Dans ce contexte, de nouveaux traitements sont porteurs d’espoir, mais leur coût élevé interpelle. Des questions se posent sur la stratégie de soins, son organisation et le rôle du pharmacien. Témoignages au sein d’un réseau.

LE DR David Zucman et son équipe sont engagés dans la qualité et la sécurité des soins au sein du réseau ville-hôpital Val de Seine (Hôpital Foch-Suresnes-92) depuis 1993, date de sa création. La file active actuelle de plus de 600 patients VIH et VHC pose un défi organisationnel. « Nos patients sont souvent complexes avec un environnement psychosocial lourd ; en pays de droit, le traitement doit pouvoir être offert à tous et au vu de l’accompagnement nécessaire ce ne sera pas possible...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires