Substitution et formes galéniques - Le cas particulier des topiques

Substitution et formes galéniquesLe cas particulier des topiques

12.01.2015

Le remplacement d’un princeps par un générique est désormais une pratique courante à l’officine. Mais la substitution des formes topiques est-elle aussi fréquente et facile que celle des formes comprimés ? Smart Pharma Consulting a mené l’enquête.

  • Source : Etude Smart Pharma Consulting réalisée dans 45 officines auprès de 108 patients en 2014

AU COMPTOIR, les pharmaciens ont davantage l’habitude de substituer des spécialités sous forme de comprimés que des pommades ou des crèmes. Le niveau de pénétration des génériques sous forme de crème se situe en moyenne à 31 % après 12 mois de présence sur le marché et celui des gels à 34 %, selon une récente étude de la société Smart Pharma Consulting sur le comportement des équipes officinales et des patients vis-à-vis de la substitution des médicaments topiques prescrits. Sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires