Bilan - Octobre 2014 - L’officine écartée de la loi Macron

Bilan - Octobre 2014 L’officine écartée de la loi Macron

31.12.2014

Tandis que les pharmaciens se mobilisent pour dénoncer le projet de réforme des professions réglementées, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, opère un nouveau tour de vis sur le médicament. Son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015 pourrait ainsi coûter au moins 400 millions d’euros au réseau, estime Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

Dans ce contexte, l’annonce du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, de ne pas intégrer les dispositions concernant l’officine dans sa future loi pour l’activité et l’égalité des chances économiques mais de les transférer dans la future loi de santé de Marisol Touraine, fait figure de bonne nouvelle. Une loi qui pourrait aussi permettre aux pharmaciens de vacciner, comme le propose la ministre de la Santé. Des orientations confirmées par Jean Debeaupuis, directeur général de l’offre de soins, lors du 67e Congrès national des pharmaciens, à Cannes-Mandelieu.


Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
sophie a Pharmacien 05.01.2015 à 17h42

Que les médicaments restent en pharmacie et que les vaccins restent le métier des médecins et la santé sera bien gardée de ses dérives. Ne cherchons pas à faire glisser les compétences, mais au Lire la suite

Répondre
 
Michel L Pharmacien 31.12.2014 à 18h20

ce n'est pas notre boulot de vacciner !je m'y refuse totalement.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.