Bilan - Mai 2014 - Les réformes tombent

Bilan - Mai 2014Les réformes tombent

27.12.2014

Le nouveau plafond de remise sur le générique est fixé à 40 % du prix fabricant hors taxe. Pour la FSPF, cette décision était un préalable à la signature de l’avenant conventionnel concernant l’honoraire de dispensation, mais la Fédération signe seule.

L’honoraire, mis en place au 1er janvier 2015, est de 0,80 euro par boîte pendant un an, puis passera à 1 euro par boîte. Il est complété par un honoraire de 0,50 euro par ordonnance de plus de cinq lignes.

En Mai, toute la filière du médicament se dresse contre le plan d’économies, qui « menace 5 000 officines de faillite » selon l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) et 32 000 emplois d’ici à 2020 selon le LEEM. L’association des génériqueurs, le GEMME, y voit un désastre pour l’industrie du médicament et pour les officines, accusant le gouvernement de vouloir faire main basse sur les remises. Il souligne aussi que le marché du générique est en recul au premier trimestre 2014.

  • Bilan - Mai 2014 - Les réformes tombent-1

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.