Un QI inférieur à cause de hauts niveaux de phtalates

Un QI inférieur à cause de hauts niveaux de phtalates

Mélanie Maziere
| 11.12.2014
  • Foetus humain de 12 semaines.

Les enfants exposés in utero à des niveaux élevés de phtalates auraient, en moyenne, un quotient intellectuel plus bas. C’est ce que révèle une étude parue mercredi dans la revue scientifique américaine « PLOS ONE », première à établir un lien entre une exposition prénatale aux phtalates et le QI d’enfants. Les chercheurs de l’université de Columbia ont suivi 328 femmes et leurs enfants à New York, dont les revenus sont modestes. Ils ont mesuré, dans leur urine, au 3e trimestre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires