Deux injections au lieu de trois suffisent à protéger contre le papillomavirus (OMS)

Deux injections au lieu de trois suffisent à protéger contre le papillomavirus (OMS)

03.12.2014
  • Papillomavirus humain dans un vaisseau sanguin

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) revoit ses préconisations en matière de lutte contre le papillomavirus humain (VPH). Deux injections contre trois actuellement et ce, dès l’âge de 9 ans, au lieu de 11 ans, suffiront selon l’OMS à prévenir contre ce virus, responsable de 99 % des cancers du col de l’utérus.

Pour l’OMS, qui a présenté aujourd’hui ces recommandations en ouverture du congrès mondial de lutte contre le cancer de Melbourne, il s’agit d’alléger le coût de la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires