Temps partiel : dérogation en vue pour l’officine

Temps partiel : dérogation en vue pour l’officine

28.11.2014
  • Temps partiel : dérogation en vue pour l’officine-1

L’avis d’extension de l’accord du 2 octobre 2014 révisant les modalités d’organisation du travail à temps partiel à l’officine vient de paraître au « Journal officiel ». En pratique, les organisations professionnelles ont désormais 15 jours pour faire part de leurs observations au ministère du Travail. Passé ce délai, et en l’absence de contestations recevables, le ministère prendra un arrêté d’extension, rendant l’accord applicable à l’ensemble des officines. Cet accord,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
serge s Pharmacien 02.12.2014 à 18h25

C'est une bonne nouvelle, certains postes nécessitant peu d'heures de présence.Les employés concernés (personnel d'entretien par exemple) pourront plus facilement trouver du travail, si besoin est Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 30.11.2014 à 15h40

Une mesure tellement absurde qu'elle a besoin d'être modifiée par accords conventionnels !
"Le marché de l'emploi est grippé ? Pas de problème: on va le rendre encore moins flexible !"
Nos Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 28.11.2014 à 21h09

Complexité , inefficacité , création de chômage et insécurité pour le patron . Des obligations qu'on annule avec des accords de branche ou des exceptions , sinon on empêche l'emploi direct , Lire la suite

Répondre
 
CYRIL M Pharmacien 28.11.2014 à 18h47

Encore de la paperasse ! Voilà une loi absurde, puisqu'il suffit que le salarié signe un papier pour travailler moins de 24h/semaine. Et s'il ne veut pas... ben il est pas embauché !

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 28.11.2014 à 18h03

Ce qui arrangera beaucoup de monde tant côté employeur que côté employé.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.