Une anomalie cérébrale dans 40 % des cas de mort subite du nourrisson

Une anomalie cérébrale dans 40 % des cas de mort subite du nourrisson

Charlotte Demarti
| 27.11.2014
  • Une anomalie cérébrale dans 40 % des cas de mort subite du nourrisson-1

Des chercheurs américains ont étudié les cerveaux de 114 enfants décédés de mort subite du nourrisson (MSN) et de 39 enfants décédés d’une autre cause connue (étude publiée dans la revue Acta Neuropathologia). Dans 40 % des cas de MSN (versus 7 % des cas dans le groupe contrôle), les chercheurs ont constaté une anomalie cérébrale dans le gyrus denté, une zone du cerveau située dans l’hippocampe. Le gyrus denté, qui ne possède normalement qu’une couche de cellules, en compte alors...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires