L’USPO réagit au cri d’alarme des répartiteurs

L’USPO réagit au cri d’alarme des répartiteurs

20.11.2014
  • Gilles Bonnefond, président de l'USPO

Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), réagit au cri d’alarme lancé hier par les grossistes-répartiteurs. « Je trouve étonnant qu’ils menacent de ne plus livrer toutes les pharmacies alors qu’eux-mêmes ont mis en place des discriminations entre officines en faisant payer des frais de livraison à celles qu’ils considèrent comme pas assez rentables », souligne-t-il. Mais au-delà, le président de l’USPO s’inquiète du souhait des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires