Course contre la montre des éditeurs de logiciels - Honoraires : faut-il craindre un bug le 1er janvier ?

Course contre la montre des éditeurs de logicielsHonoraires : faut-il craindre un bug le 1er janvier ?

20.11.2014

Au 1er janvier prochain, les logiciels de gestion de l’officine (LGO) doivent avoir intégré les modifications du mode de rémunération des pharmaciens. Mais les conditions dans lesquelles a été annoncé et mené le changement réglementaire empêchent les éditeurs de mener à bien les phases de tests et de déploiement habituellement réalisées. Le temps est à l’urgence.

  • Encore beaucoup de réglages à effectuer avant le jour J

SORTIRA ou sortira pas ? La nouvelle rémunération des pharmaciens, introduisant une part d’honoraires, doit entrer en vigueur le 1er janvier 2015. Or, pour l’heure, l’arrêté d’approbation la concernant, n’est toujours pas paru au « Journal officiel ». Sa publication serait imminente, avait annoncé le directeur général de l’offre de soins (DGOS), Jean Debeaupuis, à l’occasion du dernier congrès national des pharmaciens, à Cannes-Mandelieu. C’était à la mi-octobre. Et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires