Vente de médicaments en GMS : Leclerc ne s’avoue pas vaincu

Vente de médicaments en GMS : Leclerc ne s’avoue pas vaincu

Christophe Micas
| 17.11.2014
  • Vente de médicaments en GMS : Leclerc ne s’avoue pas vaincu-1

Michel-Edouard Leclerc l’affirme, il n’a pas perdu la bataille pour la vente de médicaments en grande surface. Loin de là. Pour parvenir à ses fins, il compte s’engouffrer dans la brèche du commerce en ligne, a-t-il expliqué ce matin sur France Inter. « Nous allons faire un site Internet de vente de médicaments comme l’a été autorisé le site Internet du groupe Lagardère (Doctipharma, NDLR) », indique ainsi Michel-Edouard Leclerc. L’autre solution, prévient-il, « est de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 2

Partenaires