Projet de loi de santé - Une pétition pour défendre la liberté de choix des patients

Projet de loi de santéUne pétition pour défendre la liberté de choix des patients

13.11.2014

À l’initiative du Syndicat des médecins libéraux (SML), l’ensemble de la population est appelé à faire front contre le projet de loi de Marisol Touraine. Un projet de loi qui tendrait restreindre la liberté de choix des patients en encadrant toujours plus la pratique des professionnels de santé. Le SML a donc décidé de prendre la population à témoin et vient donc de lancer une pétition nationale pour sensibiliser les acteurs de la chaîne de soins et l’ensemble des Français.

  • Le Dr Rua, président duSML

« LES LIBÉRAUX ne sont pas des seconds couteaux ! » Le président du Syndicat des médecins libéraux (SML), Roger Rua, ne décolère pas. La présentation du projet de loi de santé, par Marisol Touraine, a été « la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ». Convaincu de la nécessité de faire évoluer le système de santé français, Roger Rua n’accepte pas que les libéraux soient tenus à l’écart de cette évolution. Une mise à l’écart qui s’est traduite par « l’absence totale de concertation...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 2

Partenaires