Nicolas Revel nommé à la tête de l’assurance-maladie

Nicolas Revel nommé à la tête de l’assurance-maladie

12.11.2014
  • Nicolas Revel

Nicolas Revel, 48 ans, a été nommé officiellement directeur général de l’assurance-maladie, en remplacement de Frédéric van Roekeghem, ce mercredi en Conseil des ministres. Sur proposition du ministre des Finances et de la ministre de la Santé, ce conseiller maître à la Cour des comptes, jusqu’alors secrétaire général adjoint de l’Élysée, devient ainsi directeur général de la Caisse nationale de l’assurance-maladie (CNAMTS) et directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance-maladie (UNCAM), à compter du 17 novembre.

Jeudi dernier, le Conseil de l’assurance-maladie avait émis un avis favorable à l’arrivée de cet énarque, qui prendra le relais de M. van Roekeghem, en poste depuis dix ans, à l’issue de deux mandats de 5 ans.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 5 Commentaires
 
JEAN MARIE L Médecin ou Interne 12.11.2014 à 21h25

En quoi est-il autorisé à prendre un poste de direction de Sécurité sociale n'ayant aucune des compétences requises pour pouvoir L’administrer ? Si piston toujours , dégâts en retour assurés !

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 12.11.2014 à 19h25

Erreur d'orthographe : Cour des Contes ( récits imaginaires ) . Ou Cour des Comtes ( noblesse ) je ne sais plus . Bon il n'est pas médecin , c'est déjà ça . Mieux vaut un inconnu qu'un candidat qu'on Lire la suite

Répondre
 
JEAN-PHILIPPE T Pharmacien 12.11.2014 à 17h02

Et sinon, quelqu'un qui soit en rapport avec le monde de la santé, jamais ?

Répondre
 
CHRISTIANE M Pharmacien 12.11.2014 à 18h56

Tout a fait d accord!pauvre FRANCE

Répondre
 
JEAN-PHILIPPE T Pharmacien 12.11.2014 à 16h50

Cour des comptes, énarque, Elysée... On prend les mêmes et on continue... de la peste au choléra il n'y a qu'un pas

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 20

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.