Pacte de responsabilité : la FSPF rejette les critiques

Pacte de responsabilité : la FSPF rejette les critiques

10.11.2014
  • Philippe Besset, vice-président de la FSPF

« La pharmacie d’officine rejette les critiques portant sur son manque d’implication dans la mise en œuvre du pacte de responsabilité », lance la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dans un communiqué. La semaine dernière, le Premier ministre, Manuel Valls, a en effet pointé du doigt plusieurs branches professionnelles, dont l’officine, leur reprochant de ne pas avoir ouvert de négociations collectives, alors même qu’elles avaient bénéficié du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi). En effet, rappelle la FSPF, « le gouvernement a exigé des avancées tangibles de la part des branches professionnelles en termes d’emploi ». Or, précise son vice-président, Philippe Besset, le CICE a été reconnu comme l’une des compensations des baisses de rémunération du réseau officinal, conséquences des mesures d’économies sur les médicaments votées lors des lois de financement de la Sécurité sociale successives. De plus, souligne Philippe Besset, le CICE afférent à l’exercice 2013, n’a toujours pas été versé à toutes les officines (en fonction des dates de clôture d’exercice), alors même qu’il a été pris en compte par le ministère de l’Économie pour amortir les effets négatifs des baisses de prix des médicaments sur l’année 2014. Enfin, la FSPF tient à faire remarquer qu’elle est entièrement disposée à ouvrir des négociations dans le cadre du pacte de responsabilité. Pour preuve, « nous avons fait une proposition à l’État de rénovation du diplôme de préparateur, indique Philippe Besset. Nous sommes prêts à étudier avec les organisations professionnelles de salariés le passage des années de formation des préparateurs de deux à trois ans, ce qui mécaniquement permet de créer 3 000 postes d’apprentis supplémentaires ».

Le montant du CICE versé en 2014 (voire en 2015 pour certaines officines) s’élève à 80 millions d’euros, soit environ 3 600 euros par pharmacie. L’an prochain, ce montant devrait représenter 130 millions d’euros.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 8 Commentaires
 
jérôme c Pharmacien 12.11.2014 à 17h46

CHAMPIONS DU MONDE nos syndicats, négocier la CICE (donnée à toutes les entreprises comme le rappelle Danielle C, pas qu'aux officinaux) comme compensation de baisse de rémunération du réseau Lire la suite

Répondre
 
caroline m Pharmacien 12.11.2014 à 06h31

Dans les DOM, on nous a enlevé l'abattement de charges sociales, que nous avions sur les salaires sup a 1,8 fois le SMIC... Le CICE ne compense même pas; l'art et la manière de reprendre d'une main Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 11.11.2014 à 18h00

On ferait mieux de ne pas recevoir le minable CICE et de ne pas subir la réforme FSPF nocive qu'on nous a vendu avec. Demandons une autre façon de compenser notre rémunération, avec ou sans CICE, on Lire la suite

Répondre
 
ARNAUD J Pharmacien 10.11.2014 à 19h39

Peut-on réellement discuter de création d'emplois au moment où on est menacé de fermeture?

Répondre
 
sebastien t Pharmacien 10.11.2014 à 17h53

le CICE c'est du grand n'importe quoi ! Perso on a " touché" 1200 euros ; pas de quoi embaucher un salarié !

Répondre
 
EDOUARD V Pharmacien 13.11.2014 à 21h14

L'Etat se moque de nous : le Cice corrige les hausses d 'impôts de toutes sortes, mais en aucun cas les attaques sur nos prix administrés , la vente quasi libre des medocs sur le net etc... j 'en Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.