Pacte de responsabilité : la FSPF rejette les critiques

Pacte de responsabilité : la FSPF rejette les critiques

10.11.2014
  • Philippe Besset, vice-président de la FSPF

« La pharmacie d’officine rejette les critiques portant sur son manque d’implication dans la mise en œuvre du pacte de responsabilité », lance la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dans un communiqué. La semaine dernière, le Premier ministre, Manuel Valls, a en effet pointé du doigt plusieurs branches professionnelles, dont l’officine, leur reprochant de ne pas avoir ouvert de négociations collectives, alors même qu’elles avaient bénéficié du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi). En effet, rappelle la FSPF, « le gouvernement a exigé des avancées tangibles de la part des branches professionnelles en termes d’emploi ». Or, précise son vice-président, Philippe Besset, le CICE a été reconnu comme l’une des compensations des baisses de rémunération du réseau officinal, conséquences des mesures d’économies sur les médicaments votées lors des lois de financement de la Sécurité sociale successives. De plus, souligne Philippe Besset, le CICE afférent à l’exercice 2013, n’a toujours pas été versé à toutes les officines (en fonction des dates de clôture d’exercice), alors même qu’il a été pris en compte par le ministère de l’Économie pour amortir les effets négatifs des baisses de prix des médicaments sur l’année 2014. Enfin, la FSPF tient à faire remarquer qu’elle est entièrement disposée à ouvrir des négociations dans le cadre du pacte de responsabilité. Pour preuve, « nous avons fait une proposition à l’État de rénovation du diplôme de préparateur, indique Philippe Besset. Nous sommes prêts à étudier avec les organisations professionnelles de salariés le passage des années de formation des préparateurs de deux à trois ans, ce qui mécaniquement permet de créer 3 000 postes d’apprentis supplémentaires ».

Le montant du CICE versé en 2014 (voire en 2015 pour certaines officines) s’élève à 80 millions d’euros, soit environ 3 600 euros par pharmacie. L’an prochain, ce montant devrait représenter 130 millions d’euros.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 8

Partenaires