Médecine vétérinaire - Le niveau d’exposition animale aux antibiotiques en baisse

Médecine vétérinaireLe niveau d’exposition animale aux antibiotiques en baisse

Anne-Gaëlle Moulun
| 10.11.2014

L’exposition des animaux aux antibiotiques a atteint pour la première fois un niveau inférieur à celui de 1999, année de lancement du plan de surveillance. En parallèle, on observe une diminution des résistances aux antibiotiques. Des nouvelles encourageantes, même si des efforts restent à faire, notamment chez les carnivores domestiques.

  • Contrairement à la consommation humaine, la consommation animale d’antibiotiques est en recul

EN 2013, l’exposition globale des animaux aux antibiotiques a diminué de 7,3 % par rapport à 2012, d’après le rapport annuel de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) sur le suivi des ventes d’antibiotiques vétérinaires. Le volume total des ventes d’antibiotiques a atteint 699 tonnes en 2013, contre 782 en 2013 et 913 en 2011. « Toutes espèces animales confondues, le niveau d’exposition des animaux aux antibiotiques est pour la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.