Les entretiens pharmaceutiques seront payés en novembre

Les entretiens pharmaceutiques seront payés en novembre

07.11.2014
  • Les entretiens pharmaceutiques seront payés en novembre - 1

Les retards de paiement constatés par les pharmaciens ayant réalisé des entretiens pharmaceutiques de patients sous AVK seraient dus à des « embouteillages informatiques » selon l’assurance-maladie. Son directeur général, Frédéric van Roekeghem, promet néanmoins que les pharmaciens percevront leur rémunération d’ici à la fin novembre. Il faut dire que le succès est au rendez-vous : 147 752 entretiens réalisés sur 150 961 adhésions, 14 517 officines impliquées, soit 63 % des pharmacies… Une évaluation du dispositif d’accompagnement des patients est en cours de réalisation, afin de mesurer l’impact sur leur comportement. Les résultats seront présentés par l’assurance-maladie lors de la prochaine commission paritaire nationale, le 2 décembre prochain.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 4 Commentaires
 
NICOLAS T Pharmacien 08.11.2014 à 10h02

C est intolérable ce retard ! J aimerai bcp qu on nous laisse ce délai pour nos impôts et Urssaf

Répondre
 
jérôme c Pharmacien 08.11.2014 à 10h01

Mais que font les syndicats ?... Cette rémunération c'est le fruit de leurs négociations, c'est notre marge !

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 07.11.2014 à 18h31

Quelle foutaise, désolé du terme ! Donc quand il faut NOUS payer, le premier trimestre se retrouve repoussé à fin novembre, mais quand NOUS avons 24 h de retard pour les cotisations URSSAF ou autre Lire la suite

Répondre
 
Christophe B Pharmacien 07.11.2014 à 18h25

Et si on versait leurs salaires avec un an de retard....

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.