Les 9 propositions du GEMME pour doper le marché des biosimilaires

Les 9 propositions du GEMME pour doper le marché des biosimilaires

Didier Doukhan
| 07.11.2014
  • Les 9 propositions du GEMME pour doper le marché des biosimilaires - 1

À l’occasion de la tenue du colloque du 2 octobre 2014 sur les « enjeux et perspectives des médicaments biosimilaires en France », le GEMME Biosimilaire a indiqué l’annonce de mesures destinées à favoriser le développement harmonieux du marché des médicaments biosimilaires. Les 9 mesures proposées par le GEMME Biosimilaires sont :

1- Diffuser une information objective et officielle sur les médicaments biosimilaires auprès des professionnels de santé, des décideurs en santé et des patients afin de créer un climat de confiance ;

2- Créer et diffuser une liste de référence des médicaments biologiques similaires, définie par l’ANSM (comme cela est prévu dans la LFSS 2014), permettant aux professionnels de santé de disposer d’une information complète sur les alternatives thérapeutiques possibles ;

3- Favoriser la mise à disposition précoce des médicaments biosimilaires dans le cadre strict défini par l’AMM européenne ;

4- Établir un processus d’évaluation spécifique simplifié au sein de l’HAS, qui tienne compte des spécificités de développement des médicaments biosimilaires (démonstration de la biosimilarité, extrapolation des indications…) ;

5- Réaliser et diffuser des recommandations médico-économiques par classe (HAS) favorisant l’utilisation la plus efficiente des médicaments ayant les mêmes bénéfices thérapeutiques pour les patients.

6- Inciter les établissements hospitaliers à référencer au moins un médicament biosimilaire par classe ;

7- Mettre en place des objectifs de prescriptions des médicaments biosimilaires au sein de chaque classe en s’appuyant sur les recommandations de l’HAS ;

8- Inclure ces objectifs de prescriptions par classe soit dans le Contrat de Bon Usage des établissements de soins afin de contribuer à la maîtrise des enveloppes des médicaments de prescription hospitalière délivrés en ville (PHEV) et/ou des médicaments de la liste en sus, soit dans le cadre de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP) pour les médicaments utilisés en médecine libérale ;

9- Réinvestir de façon précise et fléchée une partie des économies réalisées grâce à l’utilisation des médicaments biosimilaires afin de favoriser la recherche, la formation et l’éducation thérapeutique.

En déployant ces propositions pour développer les médicaments biosimilaires, la France saisit une opportunité tout à fait unique de réussir, comme certains de ses voisins européens, la mise en place de manière pérenne et équilibrée d’une offre de médicaments biosimilaires.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.