Rapport Ferrand : les critiques de l’UNPF

Rapport Ferrand : les critiques de l’UNPF

Christophe Micas
| 05.11.2014
  • Rapport Ferrand : les critiques de l’UNPF - 1

Le rapport du député du Finistère Richard Ferrand sur les professions réglementées suscite des réactions au sein de la profession. L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) déplore, par exemple, que le parlementaire n’ait pas pris la peine d’auditionner l’ensemble des représentants de la profession et se soit « contenté » des instances ordinales.

Sur le fond, l’UNPF se dit favorable à un assouplissement des règles de transfert et de regroupement des officines proposé par le rapport, mais demande que cette mesure soit assortie d’incitations fiscales pour les regroupements afin de favoriser les jeunes pharmaciens. En ce qui concerne l’ouverture du capital, le syndicat estime que le document remis au ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, laisse planer un doute sur le fait que les investisseurs ne puissent être limités aux seuls pharmaciens. Comme Marisol Touraine l’a déjà envisagé, le rapport prévoit d’offrir la possibilité aux officinaux de pratiquer des vaccinations. Une évolution de l’exercice officinal à laquelle l’UNPF ne se dit pas favorable. « La vaccination en officine pose plusieurs problèmes pour les pharmaciens : mise à disposition de locaux certifiés, formation du personnel, responsabilité engagée, relations interprofessionnelles difficiles à gérer », explique l’organisation, qui pense toutefois que, dans des cas bien spécifiques et dans des bonnes conditions, le pharmacien pourrait pratiquer la vaccination afin d’apporter un service à ses patients.

Enfin, s’agissant de la vente en ligne de médicaments, si l’assouplissement du cadre est souhaitable, selon le syndicat, il lui paraît dangereux de s’exonérer complètement de l’obligation d’une officine physique. « L’existence de "pure player" entraînera les mêmes risques en termes de santé publique que la vente en GMS : des pharmaciens cantonnés à de la logistique sans aucune connaissance des traitements "autres et prescrits" des patients et une incapacité totale à gérer les effets secondaires et interactions », augure l’UNPF.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires