Une campagne contre les dérives sectaires en santé

Une campagne contre les dérives sectaires en santé

Anne-Gaëlle Moulun
| 04.11.2014
  • Une campagne contre les dérives sectaires en santé-1

Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM), une association française de lutte contre les dérives sectaires, lance une campagne contre les « médecines alternatives nuisibles ». Intitulée « Danger ! Attention aux traitements miracles et aux faux thérapeutes », cette opération est destinée à la fois aux professionnels de santé et au public. Selon le CCMM, 22 % des signalements liés aux sectes concernent le domaine de la santé. Les personnes âgées, à partir de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 04.11.2014 à 18h34

Quid des patients consentants qui vous font un cours sur " se soigner naturellement sans médicament " ? On agit bien sur le diabète type 2 avec un régime ! De ce qui est économisé par l'assurance Lire la suite

Répondre
 
NICOLAS V Pharmacien 04.11.2014 à 17h40

Quid des médecins à la limite prescrivant de l'homéopathie et autres thérapies non basées sur des preuves dans les cancers et affections auto-immunes ?

Répondre
 
GUILLAUME N Pharmacien 04.11.2014 à 22h46

Bonsoir.
Ils prescrivent seulement de l'homéopathie et il n'y a aucun autre traitement (anticancéreux) en cours?
L'homéopathie peut aider dans le cas de personnes recevant déjà un traitement Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.