Un test sanguin pour dépister précocement un cancer du poumon

Un test sanguin pour dépister précocement un cancer du poumon

Charlotte Demarti
| 03.11.2014
  • Cellules cancÈreuses dans un vaisseau sanguin. Image de synthËse.

Dans une étude parue dans la revue « Plos One », une équipe de chercheurs de l’INSERM (université de Nice) montre qu’il est possible de détecter chez des patients à risque de cancer du poumon des cellules cancéreuses circulant dans le sang depuis plusieurs mois, et dans certains cas plusieurs années, avant que le cancer ne soit détectable par scanner. Le dépistage de ces signes d’alerte pourrait permettre de réaliser une chirurgie plus précoce, et viser l’éradication de la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires