Sida : efficacité validée d’un médicament préventif

Sida : efficacité validée d’un médicament préventif

30.10.2014
  • VIH sortant d'une cellule

L’antirétroviral Truvada testé comme traitement préventif chez des homosexuels exposés au risque d’infection par le VIH/sida, dans le cadre de l’essai français Ipergay, a fait la preuve de son efficacité lorsqu’il est pris au moment des rapports sexuels. L’étude Ipergay a en effet démontré « une efficacité très élevée » de la prévention médicamenteuse dite « à la demande ». Du coup, Truvada va être mis à disposition de tous les participants de l’essai lancé en février 2012 par l’Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS), soit un peu plus de 400 personnes. Les résultats complets de l’essai devraient être disponibles début 2015. Ce médicament du laboratoire américain Gilead, combinaison de deux produits (Ténofovir + FTC), a été autorisé en juillet 2012 aux États-Unis comme premier traitement préventif. Mais ce n’est pas encore le cas en Europe.

L’essai va se poursuivre pendant au moins un an, précise l’ANRS, afin désormais de vérifier le maintien du bénéfice du traitement préventif « à la demande » sur le long terme ainsi que sa tolérance.

« C’est une avancée majeure dans la lutte contre le VIH. Les résultats d’Ipergay devraient faire évoluer les recommandations nationales et internationales en matière de prévention contre le VIH », déclare le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS.

L’essai Ipergay se distingue d’autres essais de prévention médicamenteuse par une prise de l’antirétroviral dite « à la demande », c’est-à-dire uniquement avant et après les rapports sexuels, et non pas en continu. Il s’inscrit par ailleurs dans un cadre global et combiné de prévention : conseils personnalisés de prévention, dépistages répétés, distribution de préservatifs…

Avec l’AFP
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires