Des franchises en moins, un coût en plus pour la Sécurité sociale

Des franchises en moins, un coût en plus pour la Sécurité sociale

Mélanie Maziere
| 23.10.2014
  • Des franchises en moins, un coût en plus pour la Sécurité sociale-1

Le projet de suppression des franchises médicales pour les bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé pourrait représenter jusqu’à 11,7 millions d’euros d’économies en moins pour l’Assurance-maladie. Il s’agit d’une estimation de « la fourchette haute », si les assurés les plus démunis ne s’acquittaient plus de ces franchises (50 euros maximum par an) et des participations forfaitaires (50 euros pour les médicaments, transports, etc.). Cependant, le fonds CMU indique qu’à mai 2014, 920 600 personnes sur 1,17 million de bénéficiaires potentiels utilisent les aides auxquelles elles ont droit. Ce projet de suppression des franchises pour les plus démunis a été introduit par un amendement du gouvernement au Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2015, actuellement en cours d’examen à l’Assemblée nationale.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires