Paris va aider l’installation de médecins

Paris va aider l’installation de médecins

20.10.2014
  • ANNE HIDALGO , BERNARD JOMIER ( ADJOINT SANTE ) , FREDERIQUE CALANDRA ( MAIRE PARIS 20 ) VISITE...

La maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), souhaite favoriser l’installation de médecins en secteur 1 en leur proposant des locaux à prix réduit. L’offre de soins ambulatoires pourrait en effet diminuer de façon « préoccupante » dans les années à venir à Paris en raison du « vieillissement des professionnels » et du « déficit de nouvelles installations », explique-t-elle. « Les projections à cinq ans soulignent que certains arrondissements pourraient perdre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 02.12.2014 à 15h44

Aucun médecin ne veut s'installer à Paris. La solution selon la culture des politiques: proposer un local, ne pas accepter de dépassement de rémunération (secteur 1), imposer le lieu d'installation Lire la suite

Répondre
 
CLAIRE A Pharmacien 20.10.2014 à 23h22

Pourquoi ne pas installer les cabinets médicaux et les pharmacies dans les centres Leclerc qui assureraient les facturations à la Sécurité Sociale !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.