Les traitements contre l’arthrose bientôt déremboursés ?

Les traitements contre l’arthrose bientôt déremboursés ?

Charlotte Demarti
| 13.10.2014
  • Les traitements contre l’arthrose bientôt déremboursés ? - 1

« Les antiarthrosiques symptomatiques d’action lente (AASAL, à savoir les glucosamines, la diacéréine, la chondroïtine sulfate, les insaponifiables d’huile d’avocat et de soja), dont le Service Médical Rendu a été jugé insuffisant début 2013, devraient être déremboursés d’ici 15 jours, avec une mise en application au 1er décembre », annonce le Dr Laurent Grange, le président de l’Association française de lutte antirhumatismale (AFLAR), à l’issue d’une réunion avec un conseiller du ministre de la Santé. « Les médicaments et produits de viscosupplémentation, qui sont en cours de réévaluation, devraient également suivre le même sort », s’alarme Laurent Grange. L’AFLAR ne peut que regretter la tournure des choses et s’inquiète des conséquences possibles de ce déremboursement : « plusieurs signaux nous font craindre un transfert vers la prescription de séances de kinésithérapie, mais aussi de paracétamol et d’AINS, ces molécules n’étant pas dénuées de toxicité », affirme le président de l’association en se fondant sur les réponses de patients interrogés sur l’attitude qu’ils adopteraient en cas de déremboursement. « De plus, ce report des prescriptions entraînera un surcoût pour l’assurance-maladie », poursuit Laurent Grange. Si la bataille semble perdue, « l’AFLAR s’engage à suivre ce déremboursement au plus près et à communiquer régulièrement sur le surcoût humain (complications, décès) et financier qu’il aura provoqué ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 13.10.2014 à 22h51

Une fois de plus, la priorité est seulement de boucler le prochain budget. La prévention, ça ne rapporte pas immédiatement, donc on la laisse de côté ! Mieux vaut faire des infiltrations, charger en Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.