Isabelle Adenot favorable à un « nettoyage » des AMM

Isabelle Adenot favorable à un « nettoyage » des AMM

Mélanie Maziere
| 10.10.2014
  • ISABELLE ADENOT

L’Ordre des pharmaciens est favorable à un « nettoyage » des produits détenant une autorisation de mise sur le marché (AMM), autrement dit des médicaments. La présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), Isabelle Adenot, a profité de son discours final lors de la convention de synthèse de l’Opération Jeunes, hier, pour donner la position de l’Ordre dans différents dossiers qui font actuellement la une des médias. À commencer par la déclaration de Marisol Touraine, ministre de la Santé, qui a rassuré les officinaux en montrant sa nette désapprobation à l’idée de voir des médicaments vendus en GMS, mais qui a aussi indiqué la nécessité d’un « nettoyage » de la liste de médicaments. Certains produits bénéficiant d’une AMM pourraient ainsi perdre leur statut de médicament, à l’instar du dentifrice Fluocaril ou des pastilles Valda. Pour Isabelle Adenot, ce grand nettoyage n’a rien de choquant. « Le médicament dans sa définition a changé en 2007, lors d’une transposition du droit européen et il se définit notamment par sa fonction pharmacologique. Cela signifie que des produits totalement inertes, non résorbés, non métabolisés, sans action pharmacologique, peuvent sortir de la liste des médicaments. Je pense par exemple à l’huile de paraffine ou à la vaseline. » Pour autant, la présidente insiste bien sur le fait que « les médicaments doivent rester exclusivement dans les circuits pharmaceutiques, il n’est pas question de les retrouver dans des centrales d’achat non pharmaceutiques ou sur des étagères peintes en verte en dehors des pharmacies ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires