Alzheimer : pas d’antidépresseurs dans l’apathie

Alzheimer : pas d’antidépresseurs dans l’apathie

Charlotte Demarti
| 10.10.2014
  • A woman, suffering from Alzheimer's desease, walks in a corridor on March 18, 2011 in a...

60 % des patients atteints de la maladie d’Alzheimer sont affectés par l’apathie. Mais l’apathie est régulièrement confondue avec la dépression, en raison de plusieurs symptômes similaires comme la diminution et la perte d’intérêt ou le sentiment de manque d’énergie. Or un diagnostic de dépression inadapté avec une prescription d’antidépresseurs provoque un mésusage grave de ces médicaments.

Afin de limiter un recours inadéquat aux antidépresseurs, la Haute Autorité de santé (HAS) édite une nouvelle recommandation visant à aider les professionnels de santé à différencier apathie et dépression.

Une fois diagnostiquée, l’apathie se traite d’une part par des interventions non médicamenteuses (thérapies de simulations cognitives à titre individuel ou collectif, etc.), et d’autre part, en diminuant les médicaments à risque d’effets secondaires favorisant l’apathie (en particulier les antidépresseurs).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires