Réforme de l’officine : la balle est dans le camp des ministres

Réforme de l’officine : la balle est dans le camp des ministres

07.10.2014
  • Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, et la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Les trois syndicats d’officinaux (FSPF, USPO et UNPF) et l’Ordre des pharmaciens ont été reçus hier pour la deuxième fois par les représentants des cabinets des ministères de l’Économie et de la Santé. Une nouvelle réunion de concertation à l’issue de laquelle rien n’a encore été tranché. L’objectif était plutôt de refaire un tour de table pour affiner les positions des uns et des autres. Deux sujets ont été plus particulièrement abordés : l’implantation des pharmacies sur le territoire et le capital des officines. Dans ce cadre, il a été question de la prise de participations des salariés dans les pharmacies, mais aussi des autres professionnels de santé. La rencontre a été « constructive », souligne Philippe Gaertner, président de la FSPF. Toutefois, souligne-t-il, « nous ne sommes qu’au début de l’écriture du projet de loi. Il ne faut pas négliger les possibilités de modifications du texte au cours des débats parlementaires ». « Nous avons le sentiment d’être écoutés, que nos arguments sont pris en compte », indique de son côté Gilles Bonnefond, président de l’USPO, qui note aussi une meilleure compréhension du cabinet d’Emmanuel Macron sur la spécificité de l’officine. Mais pas question pour autant de relâcher la pression sur le gouvernement. « Les pharmaciens doivent continuer la grève des gardes, à contacter les élus et à envoyer les signatures de la pétition qui est un succès phénoménal, martèle-t-il. On a dépassé le million de signatures en une quinzaine de jours. »

Aucun autre rendez-vous n’est pour l’heure prévue. Les cabinets d’Emmanuel Macron et de Marisol Touraine vont désormais plancher sur des mesures pour faire évoluer l’officine. Verdict dans une quinzaine de jours.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 8 Commentaires
 
BERNARD R Pharmacien 08.10.2014 à 11h52

Pour le capital je ne suis pas opposé qu'il soit partiellement détenu par une personne extérieure via une holding.

Répondre
 
cf Pharmacien 08.10.2014 à 10h05

Que de discours pour rien.. Si ce n'est pas aujourd'hui, le monopole va sauter demain.. Si des pharmaciens peuvent solder du médicament en officine ou sur internet,il est évident que le monopole ne Lire la suite

Répondre
 
Pierre T Pharmacien 08.10.2014 à 09h53

L'ouverture du capital des pharmacies à d'autres professionnels de santé ? C'est nouveau çà ...Un médecin ,ou tout autre prescripteur,au capital d'une pharmacie ,ce ne serait pas une forme de Lire la suite

Répondre
 
KHALID E Pharmacien 08.10.2014 à 09h50

les confrères ont enfin compris que lorsqu'on est uni et qu'on fait un sacrifice,le gouvernement nous entend et nous écoute..restons mobilisés et surtout uni..!!

Répondre
 
EDOUARD V Pharmacien 07.10.2014 à 18h13

Ferait mieux de faire évoluer l ' Europe , les 35 heures etc...C'est dingue d 'être aussi mauvais gestionnaires et de tirer sur ceux qui bossent encore malgré tout...

Répondre
 
MYRIAM D Etudiant en santé 08.10.2014 à 14h27

Les pharmaciens doivent aussi évoluer : ils oublient leur rôle de conseil et de garant de la santé, délivrant ces médicaments sans ordonnance, sans conseil ni question... De plus, ils devraient mieux Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.