Crestor : appel au boycott contre l’accord préalable

Crestor : appel au boycott contre l’accord préalable

07.10.2014
  • Crestor : appel au boycott contre l’accord préalable - 1

La récente décision du ministère de la Santé de conditionner, à partir du 1er novembre, le remboursement des hypolipémiants renfermant de la rosuvastatine (Crestor) et de l’ézétimibe seul (Ezetrol) ou en association avec la simvastatine (Inegy) à une demande d’accord préalable, lors d’une initiation de traitement, déplaît à certains prescripteurs. « Nous avons vu le formulaire Cerfa, c’est trois pages… On refuse de faire ces demandes ! » indique le président de l’Union nationale des omnipraticiens français (UNOF), Luc Duquesnel. Le syndicat appelle l’ensemble des médecins généralistes à boycotter cette démarche, jugeant qu’il s’agit d’une contrainte administrative supplémentaire, inutile pour faire diminuer les prescriptions.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires