Projet de loi santé : les libéraux sous la tutelle des ARS

Projet de loi santé : les libéraux sous la tutelle des ARS

06.10.2014
  • Philippe Gaertner, président du Centre national des professions de santé (CNPS)

Les sujets d’inquiétudes ne manquent pas actuellement pour les professionnels de santé. Au-delà du projet de réforme des professions réglementées, la future loi de santé actuellement en préparation est une autre source d’angoisse. « Les professionnels que nous sommes, sont déconcertés par le texte sorti du ministère, a ainsi expliqué Philippe Gaertner*, président du Centre national des professions de santé (CNPS), à l’occasion de la journée de rentrée de l’organisation. Je le dis sans détour, les libéraux de santé ne se retrouvent pas dans un système qui organise la tentacularisation de l’hôpital et qui place les acteurs libéraux sous la tutelle des ARS. » Autre sujet qui fâche, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015. « Certes l’affichage des sous-objectifs de dépenses laisse entrevoir avec un écart de 0,2 % que les soins de ville seraient encouragés, indique Philippe Gaertner. Or, lorsqu’on examine le détail et la répartition des postes d’économies, c’est encore sur le secteur libéral que portent la plupart des efforts. En 2015 la ville devra économiser 500 millions de plus que le secteur hospitalier public. »

Pour le président du CNPS, « il y a, une fois de plus, une inversion des priorités. Si l’objectif de la réforme, comme cela nous a été dit, consiste à mettre en œuvre une nouvelle organisation reposant sur la proximité et le maintien à domicile dans une logique d’éviter les hospitalisations, il n’est pas rationnel de priver les soins de ville des moyens indispensables à l’accomplissement des nouvelles missions qu’on souhaite leur confier ».

Philippe Gaertner s’est également félicité de la forte mobilisation du 30 septembre. « Non seulement les libéraux de santé se sont mobilisés pour éviter la marchandisation de la santé, et la création des grandes surfaces du soin et du médicament, mais ils ont aussi dénoncé le déclassement de la santé », souligne-t-il.

*Philippe Gaertner est également président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France.
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.