Les pharmaciens Normands, relais de proximité - L’épidémie de méningite régresse

Les pharmaciens Normands, relais de proximitéL’épidémie de méningite régresse

Claude Sokolski
| 06.10.2014

APRÈS une dizaine d’années de mobilisation générale, l’agence régionale de santé de Haute Normandie vient d’arrêter une campagne de vaccinations exceptionnelle mise en place depuis 2006 dans certains cantons du département de la Seine-Maritime pour lutter contre une situation d’hyperendémie d’infections invasives à méningocoques liées à une souche virulente de type B.

Près de 50 000 enfants et jeunes ont bénéficié de ces vaccinations pour lesquelles une communication efficace a été...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
code de deonto

À la Une Nouveau code pour nouvelles missions Abonné

La nouvelle mouture du code de déontologie, à paraître au cours du premier semestre 2019, et dont le « Quotidien du pharmacien » a pu avoir lecture, assouplit substantiellement les règles de la communication et de la publicité à l'officine. Bénéficiant d'une aisance nouvelle, le pharmacien devra néanmoins veiller à axer son message sur la santé publique et ses prestations. Commenter

Partenaires