Mouvement des professions libérales : des réactions politiques

Mouvement des professions libérales : des réactions politiques

Jacques Gravier
| 30.09.2014
  • Mouvement des professions libérales : des réactions politiques - 1

La grève des professions libérales contre le projet gouvernemental de déréglementation de ce secteur a provoqué de nombreuses réactions politiques.

Ainsi pour Thierry Mandon, secrétaire d’État à la réforme de l’État, « il y a un certain nombre de professions, dont les pharmaciens, vis-à-vis desquels il ne faut pas être trop dur et trop Don Quichotte. Je trouve que des propos blessants ont été tenus par le précédent ministre, pour dire les choses très clairement. Emmanuel Macron a raison de prendre les choses comme il les prend aujourd’hui. Il y a peut-être des choses à discuter et à négocier avec eux, mais les pharmaciens jouent dans de très nombreuses villes et villages de France un rôle de service public. Il faut le reconnaître et ne pas fragiliser cette profession » (sur i›TÉLÉ).

Le député UMP Henri Guaino, a déclaré sur France Info : « Je ne comprends pas cette volonté d’araser toutes nos structures sociales, cette obsession de vouloir américaniser à tout prix la société française. D’où sort cette idée folle que la vie va être plus simple, quand on aura déréglementé toutes ces professions, qui offrent des garanties ? On peut discuter des barèmes, des tarifs, des numerus clausus, mais là il s’agit, par exemple, d’ouvrir à des capitaux extérieurs. On veut faire entrer la finance partout. »

Quant au député Hervé Mariton, candidat à la présidence de l’UMP, il estime que « des réformes sont nécessaires, mais celle-ci a été très mal engagée : un rapport de l’Inspection générale des finances maintenu secret pendant des mois, une pratique autoritaire… Entre ne rien faire et tout bouger, il faut une formule raisonnable. La formule raisonnable, par exemple pour les pharmaciens, c’est que le Fluocaril soit accessible en grandes surfaces, et que les pharmaciens se voient reconnaître des actes de nature médicale » (sur Radio Classique et LCI).

Avec l’AFP
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 4 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 01.10.2014 à 16h18

Je ne sais pas si vous avez vu le genre de produit (dentifrice) qu'on vend en GMS, on comprend qu'ils veuillent se la péter un peu en vendant nos produits. Mais non c'est sérieux le taux de fluor, Lire la suite

Répondre
 
CYRIL M Pharmacien 01.10.2014 à 14h32

Ne détricotons pas un système de soins parmi les plus performants au monde. Il y a certes des progrès administratifs à faire dans la gestion de la santé, mais ne tuons pas notre système sous prétexte Lire la suite

Répondre
 
CDELANOY Pharmacien 01.10.2014 à 08h03

Après nous avoir fait passer pour des nantis héritiers de la pharmacie de leur papa ,le gouvernement Wallis 2 veut nous faire passer pour des imbéciles!

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 30.09.2014 à 18h52

Jusqu'à preuve du contraire, certains modèles de Fluocaril ont une AMM et sont donc dans le monopole et doivent y rester !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.