Macron : un mouvement « légitime » mais des « idées préconçues »

Macron : un mouvement « légitime » mais des « idées préconçues »

Jacques Gravier
| 30.09.2014
  • EMMANUEL MACRON

La journée de mobilisation des professions réglementées est « légitime » mais « c’est une manifestation contre des idées préconçues d’un projet qui n’a jamais été le mien », estime le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, dans un entretien au quotidien « Paris-Normandie ». Il y a « beaucoup de fausses idées qui circulent sur ce projet » se défend-il.

Dans son entretien, le ministre assure que son projet « ne reviendra en aucun cas sur quelque sécurité juridique que ce soit ou sur quelque sécurité sanitaire que ce soit. En aucun cas sur l’équilibre des territoires non plus ». Selon lui, l’esprit de sa loi consiste à « moderniser le pays » et à faire « baisser les prix pour les ménages et les entreprises », au bénéfice de la croissance. « Si on ne met pas l’économie française en mouvement, si l’on ne libère pas plus d’activité, on sera dans les sempiternels débats de répartition d’un gâteau qui a tendance à se rétrécir alors que la solution consiste à faire grossir le gâteau », relève Emmanuel Macron.

Selon lui, des « solutions concertées » seront trouvées « dans les prochaines semaines » pour aboutir à une réforme qu’il juge « possible et souhaitable ». « Le travail continuera comme il a commencé, c’est-à-dire dans un esprit constructif avec les professionnels », a-t-il par ailleurs indiqué lors d’un déplacement. « Beaucoup de gens aujourd’hui sont en grève parce qu’on ne leur a pas dit la vérité ou qu’on a agité des fantasmes. Mais c’est faux de dire que dans ce pays on ne doit rien changer. » Selon lui, « c’est une réforme aussi pour la jeunesse que je veux faire. Parce qu’aujourd’hui il y a des jeunes qui sont diplômés dans beaucoup de ces professions et qui n’auront jamais accès à une responsabilité pleine et entière parce qu’ils n’en ont pas les moyens, pas la possibilité ».

Mais selon le ministre, « en aucun cas il ne s’agit d’une déréglementation, d’une dérégulation. En aucun cas il ne s’agit d’une financiarisation, nous n’ouvrirons pas le capital des pharmacies, des notaires, à des partenaires financiers extérieurs, des banquiers, ou que sais-je encore : cela n’est pas vrai ».

« Il y a une inquiétude manifeste, reconnaît-il, mais cette inquiétude repose sur des malentendus. Avec tous les professionnels pour lesquels nous comptons mettre en œuvre des réformes, il y a eu des réunions. Il y a un dialogue qui est en cours, et aucune opposition. »

Avec l’AFP
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 8 Commentaires
 
HERVÉ C Pharmacien 02.10.2014 à 17h59

Qui a des idées préconçues ?
Pas les pharmaciens, plutôt les technocrates !

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 02.10.2014 à 16h09

M. Macron parle encore et toujours d'une illusoire baisse de prix (svp M. Macron, ouvrez un dictionnaire et lisez la définition de "obtus") et il parle de "libérer de l'activité", alors qu'il se Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 01.10.2014 à 16h05

Des bribes de discours convenus vagues et incohérents, du constructif annoncé et inconnu des professionnels, on ne connait pas les vraies intentions de l'Etat. Pour éviter de futurs malentendus, Lire la suite

Répondre
 
CYRIL M Pharmacien 01.10.2014 à 14h20

Il est évident que les pharmaciens ne se laisseront pas endormir avec des mots doux, nous n'avons pas protesté dans le vent, tout de même ! Alors Macron, marche arrière pour le bien et la santé de ta Lire la suite

Répondre
 
SAMANTHA M Autre Professionnel Santé 01.10.2014 à 13h54

pour nous les biologistes cest presque la fin,la plupart des labos ont ete rachetés par des financiers qui ne se soucient que de la rentabilite et pas de deontologie...et au final le biologiste Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.