Certains produits pourraient perdre leur statut de médicament

Certains produits pourraient perdre leur statut de médicament

26.09.2014
  • MARISOL TOURAINEMINISTRE DE LA SANTEDECEMBRE 2013PORTRAIT RDV INTERVIEW

Certains produits ayant aujourd’hui le statut de médicaments pourraient le perdre et ainsi être vendus en dehors des pharmacies, a indiqué la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur la radio RMC. Rappelant qu’elle n’est pas favorable à la vente de médicaments dans les grandes surfaces, parce qu’il « ne faut pas banaliser les médicaments », elle s’interroge cependant sur le statut de médicaments de certains produits frontières. « Que l’on regarde s’il y a des produits qui ont besoin encore aujourd’hui d’être appelés médicaments, je crois que c’est utile », a-t-elle notamment déclaré, prenant l’exemple du dentifrice Fluocaril qui a aujourd’hui le statut de médicament. « Est-ce qu’il est nécessaire que le Fluocaril soit vendu uniquement en pharmacie ? Je pense que non », affirme-t-elle, citant également les pastilles Valda. Selon elle, « il faut que l’on aille vers un nettoyage de la liste des médicaments ». La discussion engagée avec Bercy, notamment sur ce point, n’est pas terminée.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires