Certains produits pourraient perdre leur statut de médicament

Certains produits pourraient perdre leur statut de médicament

26.09.2014
  • MARISOL TOURAINEMINISTRE DE LA SANTEDECEMBRE 2013PORTRAIT RDV INTERVIEW

Certains produits ayant aujourd’hui le statut de médicaments pourraient le perdre et ainsi être vendus en dehors des pharmacies, a indiqué la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur la radio RMC. Rappelant qu’elle n’est pas favorable à la vente de médicaments dans les grandes surfaces, parce qu’il « ne faut pas banaliser les médicaments », elle s’interroge cependant sur le statut de médicaments de certains produits frontières. « Que l’on regarde s’il y a des produits qui ont besoin encore aujourd’hui d’être appelés médicaments, je crois que c’est utile », a-t-elle notamment déclaré, prenant l’exemple du dentifrice Fluocaril qui a aujourd’hui le statut de médicament. « Est-ce qu’il est nécessaire que le Fluocaril soit vendu uniquement en pharmacie ? Je pense que non », affirme-t-elle, citant également les pastilles Valda. Selon elle, « il faut que l’on aille vers un nettoyage de la liste des médicaments ». La discussion engagée avec Bercy, notamment sur ce point, n’est pas terminée.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires