Des éleveurs préfèrent les médecines alternatives aux antibiotiques

Des éleveurs préfèrent les médecines alternatives aux antibiotiques

Mélanie Maziere
| 22.09.2014
  • Des éleveurs préfèrent les médecines alternatives aux antibiotiques - 1

Une étude menée fin 2013 parmi 400 éleveurs de Bretagne a fait apparaître que 20 % d’entre eux utilisent des médecines alternatives pour soigner leurs bêtes, telles que l’homéopathie ou l’aromathérapie. Le Groupement de défense sanitaire (GDS) des Côtes d’Armor, à l’origine de cette enquête, souligne que ce résultat est bien supérieur à ce qu’il estimait, en particulier chez les éleveurs bio. Pourtant, l’utilisation de ces nouvelles méthodes n’est pas simple car, faute de formation et même de recherche dans le domaine des médecines alternatives, les éleveurs progressent par tâtonnements. D’autant que les vétérinaires ne sont pas mieux formés, les éleveurs manquent donc d’interlocuteurs. Dans la pratique, ils notent que « les résultats sont au moins aussi bons qu’avec les antibiotiques ». Cela ne signifie pas qu’ils n’auront plus recours aux antibiotiques, mais ils privilégient des méthodes naturelles avant de se tourner vers cette solution. Pour Hubert Hiron, vétérinaire du GIE Zone Verte fondé par des vétérinaires ruraux, « l’homéopathie exige d’avoir une bonne connaissance de son troupeau », mais « c’est une médecine de pointe ». Pour lui, « il y a une recherche pratique qui se fait grâce à la dynamique des groupes d’éleveurs sur le terrain (…) Quand il y aura une masse critique de pratiquants, les institutions seront bien obligées de prendre le train en marche ». Autrement dit, de mener les recherches quant à l’efficacité et la toxicité des produits utilisés. La démarche correspond néanmoins au mot d’ordre des pouvoirs publics qui mènent campagne pour limiter l’utilisation des antibiotiques par les éleveurs.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.