Selincro remboursé dans le traitement de 1re intention de la dépendance alcoolique

Selincro remboursé dans le traitement de 1re intention de la dépendance alcoolique

Didier Doukhan
| 19.09.2014
  • Selincro remboursé dans le traitement de 1re intention de la dépendance alcoolique - 1

L’arrêté annonçant le remboursement de Selincro est paru ce jour au Journal Officiel. Considéré comme le premier traitement indiqué contre la dépendance à l’alcool par le biais d’une nouvelle stratégie thérapeutique : la réduction de la consommation, Selincro propose ainsi une nouvelle alternative pour soigner la dépendance à l’alcool. Rappelons que Selincro est un traitement de première intention s’adressant aux patients, dont la consommation d’alcool est à risque élevé ou très élevé (+ de 6 verres/jour pour un homme et + de 4 pour une femme), qui font le choix d’entrer dans une démarche de prise en charge mais ne nécessitant pas un sevrage total et maintenu. La Commission de la Transparence, dans son avis rendu le 4 décembre 2013, a évalué que ce traitement est une innovation qui présente un intérêt de santé publique. Selincro s’inscrit dans un dispositif de prise en charge globale, dans lequel le patient est suivi et accompagné par son médecin, généraliste ou spécialiste. Le succès du traitement est basé sur la motivation, l’autonomie et le suivi psychosocial du patient. Selincro est commercialisé au prix de 3,60 euros par comprimé. Du fait de la prise moyenne d’un comprimé un jour sur deux constatée lors des études cliniques, le coût journalier est de 1,80 euro.

L’INSERM estime à 2 millions le nombre de personnes dépendantes à l’alcool en France. La commission de la transparence dans son avis du 4 décembre 2013 a estimé à 280 000 le nombre de patients éligibles à Selincro.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 8

Partenaires