Ebola : le retour de la volontaire de MSF en France

Ebola : le retour de la volontaire de MSF en France

Charlotte Demarti
| 18.09.2014
  • Ebola : le retour de la volontaire de MSF en France - 1

La volontaire de Médecins Sans Frontières (MSF) contaminée au Liberia est le premier malade d’Ebola qui sera rapatrié en France. Elle va bénéficier d’un dispositif de transport et d’accueil spécial, afin de lui prodiguer les meilleurs soins et d’éviter tout risque de contagion. La malade sera rapatriée « dans un avion médicalisé dédié, et sera immédiatement prise en charge par une équipe spécialisée », ont assuré les ministères des Affaires étrangères et de la Santé dans un communiqué conjoint. « Les conditions de transport et d’hospitalisation vont strictement respecter toutes les recommandations internationales pour éviter toute contamination d’une tierce personne », ont-ils ajouté. Toutefois, la malade se trouvait encore ce matin au Liberia, dans l’attente d’un avion médicalisé en provenance des États-Unis. Pour Bertrand Draguez, directeur médical de MSF, « cela fait déjà plus de 40 heures qu’on attend et c’est trop long ».

L’âge et l’identité de la volontaire de MSF, et son rôle au sein de l’organisation, n’ont pas été rendus publics. Il s’agit de « la première collègue occidentale de l’ONG à être affectée », a simplement indiqué Mego Terzian, président de MSF France, rappelant que plusieurs membres africains de MSF avaient déjà été touchés. L’ONG précise que la patiente se trouve « dans un état stable ».

Le gouvernement français se prépare depuis plusieurs semaines à faire face à l’arrivée de malades d’Ebola et a habilité des hôpitaux référents à Paris et en province pour prendre d’éventuels patients en charge. Parmi eux, figure l’hôpital militaire Bégin à Saint-Mandé (Val-de-Marne), qui accueillera cette première malade.

« L’hôpital Bégin est équipé de deux chambres à pression négative, susceptibles d’accueillir des patients atteints du virus Ebola », a précisé le médecin-chef des armées, le Dr Chantal Roche. Le malade accède directement à ces chambres sécurisées par un circuit de transport court et étanche (il ne pénètre donc pas dans l’hôpital comme un autre patient). Dans ces unités, toutes les précautions sont prises pour un isolement maximal du patient et une protection maximale du personnel soignant (charlotte sur les cheveux, masque sur la bouche, lunettes de protection, double paire de gants à usage unique, casaque couvrant tout le corps et sur-chaussures, ouverture des portes codée et sans contact par lecteur optique, etc.).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.