Dispensation à l’unité : les modalités parues au « Journal officiel »

Dispensation à l’unité : les modalités parues au « Journal officiel »

Didier Doukhan
| 16.09.2014
  • Dispensation à l’unité : les modalités parues au « Journal officiel » - 1

Le décret précisant les conditions de l’expérimentation de la délivrance à l’unité de certains antibiotiques est paru au « Journal officiel » du 16 septembre. Le texte fixe les modalités de délivrance, de conditionnement, d’étiquetage ainsi que d’information des assurés. Il détermine en outre les règles de fixation du prix à l’unité de vente au public et de prise en charge par l’assurance-maladie. Il précise enfin les modalités selon lesquelles sera réalisée l’évaluation de cette expérimentation.

Le texte indique notamment qu’un nouveau conditionnement devra être utilisé pour y placer les unités délivrées ainsi qu’une notice d’utilisation mentionnant clairement le nom du patient ainsi que les mentions relatives à la spécialité pharmaceutique. Le prix à payer par le patient sera le résultat de la division du prix total du conditionnement complet par le nombre d’unités de prise délivrées. La franchise sera perçue par le pharmacien à chaque délivrance quel que soit le nombre d’unités délivrées.

Les candidats à l’expérimentation percevront de 900 à 1 500 euros par an pour les officines « expérimentatrices » selon le nombre de délivrances à l’unité effectivement réalisées (en trois règlements), et de 150 à 300 euros pour les pharmacies « témoins ». Ces versements seront imputés sur les crédits du fonds d’intervention régional.

Enfin, l’évaluation de l’expérimentation sera réalisée sur la base de divers indicateurs, tel l’impact sur l’activité de la pharmacie, l’acceptabilité de la pratique par les officinaux et les patients, la modification des volumes d’antibiotiques dispensés ou la diminution des stocks d’antibiotiques stockés dans les foyers.

Un arrêté paru ce même jour établit la liste des antibiotiques (présentations orales sèches) concernés par l’expérimentation. Il s’agit de : amoxicilline-acide clavulanique ; céfixime ; cefpodoxime ; céfotiam ; ciprofloxacine ; lévofloxacine ; ofloxacine ; loméfloxacine ; péfloxacine ; moxifloxacine ; norfloxacine ; énoxacine ; fluméquine et thiamphénicol.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 2 Commentaires
 
nathalie f Pharmacien 17.09.2014 à 08h33

Quelle mesure absurde !
je ne comprends pas qu'aucun laboratoire ne soit monté au créneau pour expliquer à tous ces bureaucrates
que le conditionnements des antibiotiques est adapté à une Lire la suite

Répondre
 
j-c d Pharmacien 16.09.2014 à 18h35

Tiens ! Maintenant les indemnités sont modulées: au départ 1500 euros pour les "testeurs", maintenant cela dépend du nombre de délivrances, je sens qu'il va y avoir des cocus parmi les testeurs !
Au Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.