Catherine Lemorton contre la fin du monopole

Catherine Lemorton contre la fin du monopole

11.09.2014
  • CATHERINE LEMORTON,PRESIDENTE DE LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES DE L' ASSEMBLEE NATIONALE

Après la ministre de la Santé, c’est au tour de la présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale et députée de la Haute-Garonne, Catherine Lemorton, de se déclarer défavorable au projet de remise en cause du monopole officinal. « Traiter les médicaments uniquement sous le prisme de l’économie est une erreur, car ce n’est pas un produit de consommation courante comme les autres, souligne-t-elle. Une telle mesure, si elle devait être adoptée, mettrait à mal toute la politique menée consistant à ce que les Français(es) consomment moins de médicaments, mais mieux. » Et d’ajouter que ce n’est certainement pas les grandes surfaces qui permettront d’atteindre cet objectif. Pour Catherine Lemorton, l’autre conséquence grave d’une telle mesure serait de créer des déserts pharmaceutiques, « alors que nos concitoyens(nes) connaissent bien le rôle de leur pharmacie de proximité, porte d’entrée facile dans le système de santé et de soins ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 17 Commentaires
 
EMILE O Pharmacien 13.09.2014 à 00h33

il a tout compris le Vidal, et en plus il a l'air de cracher plein de haine, voilà encore une lumière de l'industrie qui doit passer les 3/4 de son temps a boire des café derrière un bureau, a Lire la suite

Répondre
 
EDOUARD V Pharmacien 12.09.2014 à 11h27

Voir un pharmacien de l'industrie tirer dans le dos de ses confrères dans des moments pareils ! Pourtant aux yeux du grands public les pharmaciens d'officine ont bonne presse me semble-t-il, alors Lire la suite

Répondre
 
francois j Pharmacien 12.09.2014 à 09h42

Le premier ministre est, lui, peu intéressé par la profession de pharmacien. Il les connaît très peu. Il est la pour un temps assez court. Donc aucun espoir pour nous.

Répondre
 
BERNARD P Pharmacien 12.09.2014 à 09h32

je suis d'accord avec VIDAL B.
Le début de la vente de médicaments en libre accès a été une erreur car il a en partie contribué à ce que nous vivons actuellement.

Répondre
 
MATTHIEU C Pharmacien 11.09.2014 à 22h34

Si Mme Lemorton (député PS) est contre ce projet, qu'elle agisse et aille le dire a son collègue PS de l'économie. Le reste ce n'est que des paroles !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.