Denosumab : informer sur les risques d’ostéonécrose de la mâchoire et d’hypocalcémie

Denosumab : informer sur les risques d’ostéonécrose de la mâchoire et d’hypocalcémie

Charlotte Demarti
| 04.09.2014
  • Denosumab : informer sur les risques d’ostéonécrose de la mâchoire et d’hypocalcémie - 1

L’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) demande aux professionnels de santé, dont les pharmaciens d’officine, d’informer les patients sous traitement par denosumab (Prolia 60 mg et Xgeva 120 mg) des moyens à mettre en œuvre afin de minimiser les risques d’ostéonécrose de la mâchoire et d’hypocalcémie. Ainsi, en ce qui concerne le risque d’ostéonécrose de la mâchoire, le patient doit être informé sur l’importance de maintenir une bonne hygiène buccale, de faire des bilans dentaires réguliers et de signaler immédiatement tout symptôme buccal (mobilité dentaire, douleur, gonflement). En ce qui concerne l’hypocalcémie, toute hypocalcémie préexistante sera traitée avant l’instauration du denosumab, et un apport en calcium et vitamine D adéquat est nécessaire pour tous les patients. De même, tout symptôme évoquant une hypocalcémie devra être signalé par le patient.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires