Ebola : « le monde est en train de perdre la bataille » selon MSF

Ebola : « le monde est en train de perdre la bataille » selon MSF

Mélanie Maziere
| 03.09.2014
  • This colorized transmission electron micrograph (TEM) revealed some of the ultrastructural...

Lors d’une séance exceptionnelle hier aux Nations Unies, Médecins sans frontières (MSF) a dénoncé « l’inaction de la communauté internationale face à la pire épidémie d’Ebola dans l’histoire » et affirmé que « six mois après son début, le monde est en train de perdre la bataille ». L’ONG appelle les pays disposant de capacités de réponse face à une catastrophe biologique (ressources médicales civiles et militaires) de les envoyer en Afrique de l’ouest pour limiter la propagation du virus, car « les promesses de financement et le déploiement de quelques experts ne peuvent pas suffire ». MSF indique qu’il s’agit d’une responsabilité « politique et humanitaire » et que les gouvernements ne peuvent se limiter à « la gestion de l’éventuelle arrivée d’un malade » sur leur territoire.

Des craintes également exprimées aux États-Unis par les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui constatent que « le nombre de cas continue à augmenter et s’accroît désormais rapidement », sans espoir d’amélioration dans les prochaines semaines. Selon le dernier bilan de l’OMS, on dénombrait 3 069 cas et 1 552 décès au 26 août. Le directeur des CDC ajoute qu’il ne sera bientôt plus possible de contrôler l’épidémie, c’est pourquoi « il faut agir dès maintenant » car « on sait comment faire pour arrêter Ebola ». Parallèlement, l’ONU s’inquiète du risque de pénuries alimentaires dans les pays les plus touchés. En cause : le manque de main-d’œuvre, les menaces sur les récoltes, l’interruption du commerce transfrontalier, les pénuries dues à la maladie, la mise en place de quarantaine et les restrictions aux déplacements.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Sénat

Le budget de la Sécu examiné au Sénat

Les sénateurs entament l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019. Ils devront notamment se prononcer sur des amendements relatifs à la transmission des numéros RPPS et à l'encadrement de la... Commenter

Partenaires