Benzodiazépines : la HAS réclame une baisse du remboursement à 15 %

Benzodiazépines : la HAS réclame une baisse du remboursement à 15 %

Anne-Gaëlle Moulun
| 24.07.2014
  • Benzodiazépines : la HAS réclame une baisse du remboursement à 15 % - 1

Dans un avis publié aujourd’hui, la Commission de la transparence de la Haute autorité de santé (HAS) réclame une baisse à 15 % du taux de remboursement des benzodiazépines hypnotiques et molécules apparentées. « Sur une longue période, la faible efficacité de ces médicaments sur la durée du sommeil, leurs effets délétères et le mésusage constaté ont conduit la Commission de la Transparence à conclure à un intérêt thérapeutique limité de ces médicaments », indique la HAS. Elle a en effet constaté que leur consommation pouvait s’étendre sur plusieurs mois, voire plusieurs années, « alors que leur durée de prescription est limitée à 4 semaines ». Or, « au-delà de 28 jours, l’efficacité est incertaine, les risques d’effets délétères augmentent (somnolence diurne, troubles de la mémoire, chutes, accidents…) ainsi que celui de dépendance », note la HAS.

La Commission a donc revu à la baisse le service médical rendu de ces médicaments et réclame une baisse du taux de remboursement à 15 %, contre 65 % auparavant pour les produits suivants : estazolam (Nuctalon), loprazolam (Havlane), lormétazépam (Noctamide), nitrazépam (Mogadon), témazépam (Normison), zolpidem (Stilnox), zopiclone (Imovane) et leurs génériques, dans le cadre de la prise en charge des troubles sévères du sommeil. Enfin, la HAS recommande « une prescription de ces traitements à la plus faible dose et pour la plus courte période possible, en seconde intention après échec des thérapies cognitivo-comportementales ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Dr Gnon Pharmacien 25.07.2014 à 10h26

Quelle est la stratégie ? Apprendre aux gens comment rester réveillé ? Remplacer par placébos , phytothérapie ou OTC (sans remboursement , des économies), homéopathie, psychothérapie ? Un taux de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.