Négociations sur les soins de proximité : un point d’étape signé

Négociations sur les soins de proximité : un point d’étape signé

Anne-Gaëlle Moulun
| 23.07.2014
  • Négociations sur les soins de proximité : un point d’étape signé - 1

Réunis cet après-midi dans le cadre des discussions sur les soins de proximité, l’assurance-maladie et les professionnels de santé libéraux ont signé un premier protocole d’accord, qui ouvre la voie à la suite des négociations. Il prévoit deux éléments : tout d’abord « la délégation pour travailler sur l’accord-cadre interprofessionnel (ACIP) est élargie à l’ensemble des signataires de l’ACIP », précise Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Auparavant, « tous les signataires n’étaient pas conviés autour de la table. La discussion était seulement réservée à 12 personnes, membres du bureau ». Désormais, tout le monde pourra participer et une première réunion de travail est d’ores et déjà prévue mercredi 30 juillet prochain.

Par ailleurs, les participants ont défini le cadre des négociations qui vont débuter en septembre sur l’ACIP et l’Accord conventionnel interprofessionnel (ACI). « L’ACI peut être signé entre deux ou plusieurs professions, alors que l’ACIP est un accord-cadre interprofessionnel signé par tous, détaille Philippe Gaertner. Certaines professions avaient peur d’être exclues de l’ACI et le refusaient ». L’accord signé aujourd’hui permet selon lui d’envisager plus sereinement la suite des négociations. « De mon point de vue, c’était un élément bloquant des discussions, affirme Philippe Gaertner. Même si ça peut paraître relativement "faible" vu de l’extérieur, l’accord signé aujourd’hui est à mon avis une étape majeure pour qu’on puisse avancer ».

Les prochaines réunions auront lieu au mois de septembre. Elles seront peut-être l’occasion d’aborder enfin la rémunération, qui est pour le moment encore passée sous silence.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires