L’industrie du médicament craint pour son dynamisme

L’industrie du médicament craint pour son dynamisme

Anne-Gaëlle Moulun
| 16.07.2014
  • Patrick Errard

Le chiffre d’affaires de l’industrie pharmaceutique a atteint 53 milliards d’euros en 2013, contre 52,5 milliards en 2012 (en prix fabricant hors taxes). Près de 50 % de ce CA est réalisé à l’exportation. En revanche, le chiffre d’affaires sur les médicaments de ville a baissé de 2,4 % par rapport à 2012 et s’établit à 20,6 milliards d’euros. Le LEEM (Les entreprises du médicament), explique cette baisse par « la combinaison d’un tassement des prescriptions, de baisses de prix de grande ampleur et de l’envolée des génériques », dans son bilan économique des entreprises du médicament.

« Le marché des médicaments remboursables a vu son chiffre d’affaires décroître de 2,3 % entre 2013 et 2012, alors que les volumes enregistrent une évolution quasi stable de + 0,3 % », ajoute le LEEM. Il note que « le marché hospitalier a progressé de 0,8 %, et les exportations de médicaments de 4 %, soit un montant global des exportations de 26,3 milliards d’euros. Pour l’année 2013, le solde de la balance commerciale de médicaments s’établit à près de + 9 milliards d’euros (contre + 7 milliards d’euros en 2012) ». En 2013, « le répertoire des génériques représente 5,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 28 % du marché remboursable », détaille le LEEM. La consommation moyenne de médicaments s’établit à 525 euros par an et par personne en 2012.

Patrick Errard, le président du LEEM, met en garde contre les risques de voir le dynamisme de l’industrie du médicament « sapé par un alourdissement massif du poids des mesures de régulation et de fiscalité ». Il appelle les pouvoirs publics à doter la France, « de toute urgence », d’un nouveau modèle de régulation.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 3 Commentaires
 
HERVÉ C Pharmacien 05.08.2014 à 22h13

Eh oui, les technocrates qui nous dirigent agissent à courte vue... ils devraient relire La Fontaine pour comprendre ce qui va leur arriver quand ils auront tué LEUR poule aux œufs d'or : les Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 17.07.2014 à 13h14

La gestion vue sous le seul angle comptable pur n'est pas ce qu'il y a de plus performant. Et il est plus facile et mauvais de faire compliqué plutôt qu'inventif et pragmatique ! Côté dynamisme on Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 16.07.2014 à 19h01

À peu près comme en officine, sauf que nous n'avons pas l'export pour rattraper la perte de chiffre d'affaires...

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.