Mylan rachète une centaine de médicaments d’Abbott

Mylan rachète une centaine de médicaments d’Abbott

Mélanie Maziere
| 15.07.2014
  • Mylan rachète une centaine de médicaments d’Abbott - 1

Le groupe américain Mylan a annoncé hier le rachat d’une centaine de médicaments de son compatriote Abbott, pour environ 5,3 milliards de dollars (3,9 milliards d’euros), payables en actions. Les produits concernés sont des spécialités et des génériques commercialisés hors États-Unis, principalement en Europe, au Canada, au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Mylan accède à des médicaments comme le Créon dans l’insuffisance pancréatique, l’antidouleur Brufen ou le vaccin antigrippal Influvac. Le groupe pharmaceutique indique que ces actifs contribueront pour 1,9 milliard de dollars par an à son chiffre d’affaires, qui devrait être de 10 milliards de dollars pour l’exercice 2014. En outre, l’opération permet à Mylan de transférer son siège fiscal (pratique de l’inversion fiscale) des États-Unis aux Pays-Bas. En effet, Abbott va transférer les actifs concernés dans une nouvelle société aux Pays-Bas, dont une filiale fusionnera avec Mylan. Abbott va donc toucher 105 millions d’actions à un prix unitaire de 50,20 dollars, soit une participation de 21 % au capital de Mylan. Le laboratoire précise qu’il n’a pas l’intention d’être un actionnaire à long terme de Mylan et souhaite utiliser les recettes de cette transaction « pour saisir des opportunités de croissance des bénéfices ». Cette opération intervient dans un contexte d’annonces d’importants projets de fusion dans le monde pharmaceutique, et alors que les grands groupes américains cherchent à se domicilier hors États-Unis pour des raisons fiscales.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires