La pharmacie vétérinaire écrit au Premier ministre

La pharmacie vétérinaire écrit au Premier ministre

Didier Doukhan
| 08.07.2014
  • La pharmacie vétérinaire écrit au Premier ministre - 1

Tandis que le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt est, ces derniers jours, en discussion à l’Assemblée nationale, les représentants de la pharmacie vétérinaire française ont adressé un courrier au Premier ministre. L’Union nationale de la pharmacie vétérinaire d’officine (UNPVO) souhaite ainsi le « sensibiliser sur les pratiques douteuses du ministère de l’agriculture, ainsi que de son ministre Monsieur Le Foll, qui défendent délibérément et de manière partiale le réseau vétérinaire ».

L’UNPVO dénonce la rétention systématique de l’ordonnance par le prescripteur (vétérinaire) contre achat du médicament comme étant la cause d’un vrai problème de santé publique et de non-respect du libre choix des propriétaires d’animaux. Mais surtout, son courrier déplore le parti pris flagrant du ministre de l’agriculture dans la prise en charge du conflit pharmaciens/vétérinaires : « les vétérinaires dépendent (trop) du ministère de l’agriculture et donc la santé animale et, par voie de conséquence la santé humaine, sont influencées par leurs prescriptions, sans paradoxalement, que le ministère de la santé soit en charge directe ! »

Selon les pharmaciens vétérinaires, Stéphane Le Foll « protège également les vétérinaires contre tout « découplage partiel » des antibiotiques critiques contre l’avis de sa collègue la ministre de la santé, l’ancien Premier Ministre, Monsieur Ayraud, le conseil d’état, mais aussi de la plupart des scientifiques, médecins, et le Parlement Européen dans sa résolution de décembre 2012 ».

Pour conclure, l’UNPVO sollicite l’arbitrage du Premier ministre : « l’urgence est absolue afin de recadrer un ministre (NDLR, celui de l’agriculture) dont les arguments avancés ridiculisent son auteur, tendant même à laisser croire que vous pourriez les avaliser, ce que bien sûr nous ne pensons pas un instant ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

  • À la UneFiscalité : ce qui vous attend en 2018

    Abonné
    Impots

    Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la... Commenter

  • Test de grossesseDeux annonces en une

    Abonné
    Ikéa

    « Uriner sur cette pub pourrait changer votre vie. » Vous avez bien lu. Cette publicité Ikea ne fait pas que vanter les mérites de la marque... Commenter

  • HumeurLa vie sans portable

    Abonné

    Je ne vois pas pourquoi les gens s'indignent d'être dans une « zone blanche » où leur téléphone cellulaire ne trouve pas de réseau. Dans un... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.