Génériques : le GEMME salue les propositions de l’assurance-maladie

Génériques : le GEMME salue les propositions de l’assurance-maladie

04.07.2014
  • Augmenter le taux de prescription au sein du répertoire de 40 % à 60 % permettrait d'économiser...

Près de 500 millions d’euros d’économies supplémentaires pourraient être dégagées si les médecins prescrivaient davantage de génériques, estime le directeur général de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM), Frédéric van Roekeghem. À l’officine, 82 % des médicaments délivrés sont des génériques, lorsque la substitution est possible, mais les praticiens ne prescrivent dans le répertoire qu’à hauteur de 40 %. « Passer de 40 % à 60 % permet de gagner 500 millions d’euros », souligne Frédéric van Roekeghem, qui vient de présenter une liste de propositions d’économies pour 2015. Des propositions saluées par le GEMME. L’association qui regroupe la plupart des fabricants de génériques se félicite ainsi du diagnostic réalisé par la CNAM : « Ce diagnostic fait totalement écho aux analyses depuis longtemps présentées par le GEMME et explique que la part du marché des médicaments génériques reste, en France, très largement inférieure à celle que l’on observe dans d’autres pays d’Europe, notamment l’Allemagne ou le Royaume-Uni. » Le GEMME espérait toutefois des mesures encore plus ambitieuses. « Les propositions de la CNAM minimisent en effet l’impact d’une politique du médicament générique réellement dynamique et elles ne permettront à la France ni de rattraper son retard ni de répondre aux attentes du gouvernement en terme d’utilisation des médicaments génériques », explique le GEMME. Selon lui, le recours systématique aux médicaments génériques permettrait de générer une économie annuelle supplémentaire de 2 milliards d’euros, sans altérer ni la qualité des soins ni le niveau de prise en charge. Enfin, en ce qui concerne les médicaments biosimilaires, le GEMME-Biosimilaires note avec satisfaction la proposition de mettre en place des objectifs de prescription.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 3 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 07.07.2014 à 10h42

Il faudrait des campagnes auprès du grand public ET des professionnels de santé pour redonner confiance dans les génériques et les accompagner de mesures plus "incitatives". Par exemple, on pourrait Lire la suite

Répondre
 
JACQUES D Pharmacien 05.07.2014 à 11h03

EVELYNE PHAR TITULAIRE
Il est evident que les medecins doivent prescrire en dci

Répondre
 
JEAN-GABRIEL P Pharmacien 04.07.2014 à 20h33

Il serait intéressant que tous les médecins prescrivent en DCI......

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.